[Logo]
[Bienvenue] [Le Gisti ?] [Adresses] [Plan du site] [Recherche] [Aide]
[Idées] [Formations] [Pratique] [Le droit] [Publications]
     

Association des familles victimes du saturnisme

Communiqué
de presse

Voir aussi le texte du 18 juillet

Paris, le 6/7/2000

Au 5 RUE DU RHIN à Paris dans le XIXème arrondissement, la Ville de Paris, propriétaire de l'immeuble, a confié au PACTE de Paris la réalisation d'une opération  expérimentale  d'éradication des peintures au plomb  en milieu occupé .

Ces peintures, interdites depuis 1948, provoquent chez les enfants une intoxication grave, le saturnisme. Dans cet immeuble, sont logées plus de 15 familles avec 57 enfants dont bon nombre étaient déjà intoxiqués avant le début des travaux (février 2000).

Les travaux entrepris mobilisent la poussière de plomb ce qui aggrave le risque d'intoxication. Les ouvriers travaillent en scaphandres et sont protégés mais rien n'a été prévu pour les familles, aussi le 15 juin, l'ASSOCIATION DES FAMILLES VICTIMES DU SATURNISME constatant l'augmentation des taux de plomb chez plusieurs enfants et inquiète de savoir que des femmes enceintes habitaient dans cet immeuble (leurs bébés seront intoxiqués avant même de voir le jour), a fait réaliser une analyse des poussières par l'association HABITAT, SANTE, DEVELOPPEMENT (HSD).

Les taux de plomb découverts sont jusqu'à 51 fois supérieurs (51000 g par m2) au seuil maximal de toxicité admise (300 à 1000 g par m2). L'ASSOCIATION DES FAMILLES VICTIMES DU SATURNISME a immédiatement demandé à la Préfecture l'arrêt des travaux. Or, lundi 3 juillet, après un nettoyage sommaire des linoléums dans quelques appartements (aucun dépoussiérage des moquettes notamment, collées sur les murs par les familles pour protéger leurs enfants de ces peintures), l'entreprise EXPANSION a tenté de reprendre les travaux dans la cage d'escalier, mais les familles s'y sont opposées.

L'ASSOCIATION DES FAMILLES VICTIMES DU SATURNISME a reçu ce jour, 6 juillet, de nouveaux résultats de plombémies des enfants et constate une flambée des taux : tous sont supérieurs à 100 g/l/, seuil à partir duquel le Center for Control Disease d'ATLANTA considère qu'il y a danger pour les enfants avec une atteinte du développement psychomoteur.

Au 5 rue du Rhin, aujourd'hui, nombre d'enfants ont une plombémie supérieure à 200, voire 440 g/l/.

CES ENFANTS SONT EN GRAND DANGER.

L'ASSOCIATION DES FAMILLES VICTIMES DU SATURNISME considère que le relogement IMMEDIAT dans un habitat salubre s'impose, faute de quoi il y a non-assistance à personnes en danger.

ASSOCIATION DES FAMILLES VICTIMES
DU SATURNISME

Adresse : c/o La Bellevilleuse
33 rue Ramponeau - 75020 PARIS

CCP : PARIS 9 878 39 U

Au nom : ASSOCIATION DES FAMILLES VICTIMES
DU SATURNISME

TEL : 06 20 69 38 64


Le Gisti est membre de l'association des familles victimes du saturnisme.

En haut

Dernière mise à jour : 14-08-2000 17:35.
Cette page : https://www.gisti.org/doc/actions/2000/saturnisme/rhin.html


Bienvenue  | Le Gisti ?  | Adresses  | Idées  | Formations  | Pratique  | Le droit  | Publications
Page d'accueil  | Recherche  | Plan du site  | Aider le Gisti  | Autres sites

Comment contacter le Gisti