Plein droit, 102, octobre 2014
« Mineurs isolés, l’enfance déniée »

Illustration de la couverture du numéro

Retour au sommaire
photo de couv

Cette photographie d’exilés afghans dormant près du canal Saint-Martin à Paris en août 2009 est l’œuvre de Dragan Lekic.

Ce photographe sensible, aime traiter des histoires humaines, témoigner des difficultés de vie.

« Mon histoire personnelle en est une des raisons profondes. Yougoslave, j’émigre avec mon père en France pour des raisons économiques au début des années 1970. J’ai alors 8 ans. Je vis une existence précaire. À 18 ans, je suis rappelé en Yougoslavie pour mon service militaire. Je suis réformé après un long délai administratif durant lequel ma carte de séjour a expiré. Contrôlé par la police française, j’ai été expulsé vers l’actuelle Serbie. De retour illégalement dans l’hexagone, c’est suite à l’élection de François Mitterrand en 1982 que mon avis d’expulsion sera abrogé. Au fil des années, l’envie de réaliser un travail en profondeur autour de l’exil et de la dure réalité de l’errance, s’est alors considérablement accru. »

De Sangatte au canal Saint-Martin (Paris), des « jungles » du Calaisis au port de Patras, Dragan Lekic n’a cessé, depuis, de photographier des migrants. Il est membre du collectif de photographes Libre arbitre depuis 2007.

www.draganlekic.com
www.librearbitre.org

[retour en haut de page]

Dernier ajout : mercredi 13 décembre 2017, 12:11
URL de cette page : https://www.gisti.org/spip.php?article4732