26 avril 2011 : Quelle liberté de circulation ?
une rencontre organisée par le Gisti

L’actualité méditerranéenne met en évidence l’inadaptation de l’approche, par les pays européens, de la question des migrations. Et l’urgence de sortir des schémas dans lesquels la classe politique, mais aussi un bon nombre d’entre nous, sont enfermé·es : le contrôle des déplacements des personnes par la fermeture des frontières à l’immigration serait le seul mode d’organisation possible.

Pourtant, dans un contexte économique fondé sur la mondialisation des échanges, tout montre que la position qui vise à assigner à résidence les êtres humains n’est pas viable. Elle ne pourra survivre ni aux coups de boutoirs de celles et ceux qui la combattent au risque de leur vie (les milliers de morts de la « guerre aux migrant·es » qui dure depuis deux décennies), ni à la prise de conscience que l’emmurement du monde est une fuite en avant.

Pour en parler, le Gisti, qui a publié en janvier « Liberté de circulation : un droit, quelles politiques ? » vous invite à

une soirée-table ronde en compagnie de :

  • Michel Agier (anthropologue, EHESS)
  • Jean-Pierre Dubois (président de la Ligue des droits de l’homme)
  • Stéphane Maugendre (président du Gisti)
  • Fred Mawet (directrice du CIRÉ, Coordination et Initiatives pour et avec les Réfugiés et Étrangers, Bruxelles)
  • Ariane Mnouchkine (metteur en scène, théâtre du Soleil) [sous réserve].

Les débats seront animés par Sylvia Zappi (journaliste au Monde).

La soirée se déroulera le 26 avril de 19 à 21h
au Comptoir général
80 quai de Jemmapes, 75010 Paris (plan)

>> Entrée libre.

Voir notre dossier « La liberté de circulation »

[retour en haut de page]

Dernier ajout : mercredi 14 mai 2014, 10:02
URL de cette page : https://www.gisti.org/spip.php?article2275