Nous condamnons la violence d’État contre les exilé.e.s du Calaisis

Tribune par un collectif de chercheurs, enseignants-chercheurs et universitaires, publiée dans Libération & Médiapart

Cette tribune a été publiée le 28 juillet dans le journal Libération puis sur le site de Médiapart.

À Calais, le 2 juillet 2014, 610 étrangères et étrangers ont été une nouvelle fois délogés par les forces de l’ordre du lieu où elles et ils s’abritaient faute de solution alternative. Il en est systématiquement ainsi depuis que, le 5 novembre 2002, le gouvernement français a fermé et détruit le centre d’accueil des « réfugiés » situés sur la commune de Sangatte et géré par la Croix-Rouge.

Le 22 septembre 2009, la jungle de Calais a été évacuée et détruite. 276 migrants, dont 135 mineurs, ont été arrêtés.

Depuis la fermeture du centre de Sangatte, les camps et lieux de vie des migrants se sont multipliés autour des ports et le long des autoroutes A 16, A 25 et A 26 (Angres, Norrent-Fontes, Tatinghem, Grande Synthe, Steenvoorde…). Ils y survivent dans des abris de fortune, dans la promiscuité et l’insalubrité. Ces lieux sont régulièrement détruits.

Ces derniers mois, les événements se sont accélérés. Les évacuations des lieux de vie, les arrestations et les violences policières se sont multipliées.

Le 28 mai, à Calais, les lieux de vie et les biens personnels de plusieurs centaines de migrants sont détruits sur décision préfectorale pour cause d’une épidémie de gale ignorée depuis deux mois par l’administration malgré les appels répétés des associations. Le même jour, en protestation, les exilés occupent l’esplanade grillagée utilisée par les associations lors des distributions de repas.

Le 2 juillet, ce lieu est évacué en même temps que trois squats. Plus de 600 personnes (dont 121 mineurs) font l’objet de contrôles d’identité, sont emmenées dans des bus vers différentes villes et les documents de certaines d’entre elles sont confisqués. 206 personnes sont enfermées dans différents centres de rétention administrative. Ainsi éloignées, elles se retrouvent privées de leurs soutiens militants. Dans les jours suivants, la quasi-totalité des exilés interpellés sont de retour dans les rues de Calais.

Le 12 juillet, une manifestation de soutien réunit plus de 500 personnes. Le même jour, l’ouverture d’un nouveau squat dans une usine désaffectée, soutenu par plus d’une trentaine d’associations locales et nationales, est rendue publique.

Le 22 juillet, cinq personnes – trois migrants et deux militants – sont convoquées au Tribunal d’instance de Calais dans le cadre d’une audience d’urgence à la suite d’une plainte du propriétaire du site occupé. Cette plainte invoque la dangerosité de cet ancien site industriel, alors même que les zones les plus dangereuses ont été interdites d’accès par les occupants eux-mêmes.

Jeudi 24 juillet, le tribunal a statué pour l’expulsion, comme si l’occupation de l’usine relevait d’une envie collective de pur confort. Il n’a pas reconnu l’état de nécessité dans lequel se trouvent les exilés par la faute d’un État qui ne respecte aucune de ses obligations : droit à l’hébergement universel défini comme une « liberté fondamentale », droit au respect de la dignité humaine, droit à des conditions matérielles d’accueil définies par la loi pour les demandeurs d’asile, droit à la protection et à des mesures éducatives pour les mineurs isolés, droit à la santé, etc.

Nous, chercheurs, enseignants-chercheurs et universitaires,

Nous dénonçons le harcèlement policier, la multiplication sans alternative des évacuations des lieux de vie des migrants, et les destructions de leurs abris et effets personnels. Venus d’Afghanistan, d’Érythrée, du Soudan ou de Syrie, ils n’ont pourtant d’autres choix que de fuir la violence, l’injustice, la corruption et la misère.

Nous rappelons que les droits à l’hébergement, à l’accès aux soins, ainsi qu’à la protection des mineurs isolés sont des droits fondamentaux. Nous nous préoccupons du respect de ces droits ainsi que du respect de la dignité humaine sur l’ensemble du territoire français.

Nous constatons que l’assistance à personne en situation de grande précarité est aujourd’hui assurée par les associations et les militants alors qu’il s’agit de compétences de l’État.

Nous soutenons l’ensemble des associations et des militants engagés à Calais et dans les environs.

Nous interpellons le gouvernement et l’ensemble des élus pour qu’une solution de logement adapté et durable soit trouvée pour l’ensemble des migrants.

Le 28 juillet 2014

Liste des signataires :

  • Michel AGIER, anthropologue, Directeur d’études à l’EHESS
  • Karen AKOKA, sociologue, Maîtresse de conférences, membre du Gisti
  • Thomas ALAM, sociologue, Maître de conférences, Lille 2
  • Anne-Laure AMILHAT SZARY, géographe, Professeur des Universités, Grenoble
  • Étienne BALIBAR, Professeur émérite de philosophie politique et morale, Paris Ouest Nanterre
  • Michel BARTHELEMY, sociologue, Chargé de recherche CNRS
  • Marie-Laure BASILIEN-GAINCHE, Professeure de droit public, Université Jean Moulin Lyon 3, membre de l’Institut Universitaire de France
  • Sylvain BECK, Doctorant Laboratoire GEMASS, Paris 4 – Sorbonne
  • Jeanne BEM, Professeur des universités retraité, Chaire « Littérature française dans le contexte européen », Université de la Sarre (Allemagne)
  • Jérôme BERTHAUT, sociologue, Maître de conférences, Université de Bourgogne
  • William BERTHOMIERE, géographe, Directeur de recherche CNRS, Université de Poitiers
  • Monique BILE, Maître de conférences honoraire de grec, Université de Lorraine
  • Hervé BISMUTH, Maître de conférences en littérature française, Université de Bourgogne
  • Emmanuel BLANCHARD, Maître de conférences en science politique, UVSQ, membre de Migreurop
  • Luc BOLTANSKI, sociologue, Directeur d’études à l’EHESS
  • Anne BORY, sociologue, Maître de conférences, Lille 1
  • Ahmed BOUBEKER, sociologue, Professeur des universités, Saint-Etienne
  • Saâd BOUHSINA, chimiste, Maître de conférences, Université du Littoral Côte d’Opale
  • Etienne BOUREL, doctorant en anthropologie, CREA, Lyon 2
  • Pierre BRASSEUR, doctorant en sociologie, Lille 1
  • Xavier BRIKE, anthropologue, Chargé de recherche LLN
  • Pauline BRÜCKER, doctorante en sociologie politique, CERI/Sciences Po & CEDEJ
  • Louise BRUIT, historienne, Professeure des universités, Paris 7
  • Isabelle BRUNO, sociologue, Maître de conférences, Lille II
  • André BURGUIERE, historien, Directeur émérite à l’EHESS
  • Evelyne BURGUIERE, sociologue, INRP
  • Claude CALAME, helléniste et anthropologue, Directeur d’études à l’EHESS
  • Cécile CANUT, cinéaste et linguiste, Professeure des universités, Paris Descartes
  • Sébastien CHAUVIN, sociologue, Maître de conférences à l’Université d’Amsterdam
  • Pierre CHAUVIN, médecin épidémiologiste, Directeur de recherche Inserm
  • Gérard CHAZAL, philosophe, Professeur honoraire, Université de Bourgogne
  • Olivier CLOCHARD, géographe, Chargé de recherches CNRS, président de Migreurop
  • Marguerite COGNET, sociologue, Maître de conférences, Paris 7, membre de l’UMR URMIS
  • Philippe COULANGEON, sociologue, Directeur de recherche CNRS, Sciences Po
  • Bruno COUSIN, sociologue, Maître de conférences, Lille 1
  • Geneviève CRESSON, sociologue, Professeure des universités, Lille 1
  • Paula CRISTOFALO, sociologue, Maîtresse de conférences, EHESP Sorbonne Paris Cité
  • Mathilde DARLEY, sociologue et politiste, Chargée de recherche CNRS, Centre Marc Bloch, Berlin / CESDIP
  • Christophe DAUM, anthropologue, Maître de conférences, Université de Rouen
  • Sonia DAYAN-HERZBRUN, sociologue, Professeure émérite, Université Paris Diderot-Paris 7
  • Jean-Philippe DEDIEU, sociologue, CIRHUS Fellow, New York University
  • Nicholas DE GENOVA, Reader in Urban Geography, King’s College London
  • Vanessa DE GREEF, Assistante au Centre de droit public de l’Université Libre de Bruxelles
  • Mathias DELORI, politiste et historien, Chargé de recherche CNRS, Centre Emile Durkheim, Bordeaux
  • Didier DEMAZIERE, sociologue, Directeur de recherche CNRS
  • Véronique De RUDDER, sociologue, Chargée de recherche CNRS
  • Pascale DEVETTE, doctorante, École d’études politiques, Université d’Ottawa
  • François-Xavier DEVETTER, économiste, Maître de conférences, Télécom Lille 1
  • Marie-Sophie DEVRESSE, Professeur à l’École de criminologie, UCL, Louvain, CRID&P
  • Kamel DORAI, Chargé de recherche CNRS, Migrinter
  • Marix DRESSEN, sociologue, Professeur des universités, UVSQ
  • Sophie DUCHESNE, politiste, Directrice de recherche CNRS
  • Serge DUFOULON, sociologue, Professeur des universités, Grenoble II
  • Ariela EPSTEIN, Post-doctorante, IIAC, CNRS/EHESS, HiCSA, Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • Éric FASSIN, sociologue, Professeur des universités, Paris 8
  • Olivier FILLIEULE, sociologue, professeur ordinaire de sociologie politique, IEPI UNIL, CRAPUL
  • Sébastien FLEURIEL, sociologue, Professeur des universités, Université Lille 1
  • Marion FRESIA, anthropologue, Professeure assistante, Université de Neuchâtel
  • Daouda GARY-TOUNKARA, historien, Chargé de recherche CNRS, LAM / Sciences Po Bordeaux
  • Nancy L. GREEN, historienne, Directrice d’études à l’EHESS
  • Jean-Luc GAUTERO, Maître de conférences en Épistémologie, Logique et Histoire des Sciences, Université de Nice-Sophia Antipolis
  • Virginie GUIRAUDON, sociologue du politique, Directrice de recherche CNRS, Sciences Po
  • Abdellali HAJJAT, Maître de conférences en science politique, Université de Paris-Ouest Nanterre
  • Abdelhafid HAMMOUCHE, sociologue, Professeur des universités, Université Lille 1
  • Bénédicte HAVARD DUCLOS, sociologue, Maître de conférences, Université de Bretagne Occidentale
  • Matthieu HELY, sociologue, Maître de conférences, Paris-Ouest Nanterre
  • Françoise HICKEL, Docteur en sciences du langage, éducatrice-formatrice à la PJJ
  • Marie-Antoinette HILY, sociologue, Chargée de recherche CNRS, Université de Poitiers
  • Martine HOVANESSIAN, anthropologue, Directrice de recherche CNRS, Paris 7
  • Anne-Cécile HOYEZ, géographe, Chargée de recherche CNRS
  • Liora ISRAËL, sociologue, Maîtresse de conférences EHESS
  • Rada IVEKOVIC, philosophe, Professeure des universités retraitée, College international de philosophie, réseau TERRA
  • Hubert JAYET, économiste, Professeur des universités, Lille 1
  • Fanny JEDLICKI, sociologue, Maîtresse de conférences, Université du Havre
  • Solenne JOUANNEAU, Maîtresse de conférences en science politique, Strasbourg
  • Nicolas JOUNIN, sociologue, Maître de conférences, Paris 8
  • Sonja KELLENBERGER, sociologue, anthropologue, IRTESS Dijon
  • Anouche KUNTH, historienne, Chargée de recherche CNRS
  • Smaïn LAACHER, sociologue, Professeur des universités, Strasbourg
  • Pascale LABORIER, Professeure de science politique, Paris-Ouest Nanterre
  • Thomas LACROIX, géographe, Chargé de recherche CNRS, Université de Poitiers
  • Rose-Marie LAGRAVE, sociologue, Directrice d’études EHESS
  • Karine LAMARCHE, sociologue, Postdoctorante, LaSSP, Toulouse
  • Sylvains LAURENS, sociologue, Maître de conférences à l’EHESS
  • Frédéric LEBARON, sociologue, Professeur des universités, UVSQ
  • Anne LE HUEROU, Maître de conférences en études russes, Paris Ouest Nanterre
  • Wenceslas LIZE, sociologue, Maître de conférences, Université de Poitiers
  • Danièle LOCHAK, Professeure émérite de droit public, Paris Ouest Nanterre, présidente honoraire du GISTI
  • Nicola MAI, Professor of Sociology and Migration Studies, London Metropolitan University and MMSH/LAMES Aix-Marseille University
  • Lilian MATHIEU, sociologue, Directeur de recherche CNRS
  • Jean Matringe, Professeur de droit public, Université Paris I Panthéon-Sorbonne
  • Yoan MIOT, urbaniste, Maître de conférences, Paris-Est Marne-la-Vallée
  • Alain MORICE, anthropologue, Directeur de recherche CNRS, membre de Migreurop
  • Séverin MULLER, sociologue, Maître de conférences, Lille 1
  • Ugo PALHETA, sociologue, Maître de conférences, Lille III
  • Karine PARROT, Professeure de droit, Université de Cergy-Pontoise
  • Anthony Pecqueux, sociologue, Chargé de recherche CNRS, CRESSON
  • Martyne PERROT, sociologue, Chargée de recherche CNRS, section LDH à l’EHESS
  • Mathilde PETTE, sociologue, Postdoctorante, Lille 1
  • Roland PFEFFERKORN, sociologue, Professeur des universités, Strasbourg
  • Nicole PHELOUZAT, sociologue, IIAC, EHESS/CNRS, membre de la section EHESS de la LDH
  • Laure PITTI, sociologue, Maîtresse de conférences, Paris 8
  • Raphael PORTEILLA, Maître de conférences en sciences politiques, Université de bourgogne
  • Swanie POTOT, sociologue, Chargée de recherche CNRS, Université de Nice Sophia Antipolis
  • Stéphanie PRYEN, sociologue, Maîtresse de conférences, Lille III
  • Romain PUDAL, sociologue, Chargé de recherche CNRS
  • Aude RABAUD, socio-anthropologue, Maître de conférences, Paris Diderot
  • Vincent RAFIS, Maître de conférences, Université Stendhal Grenoble 3
  • François REYSSAT, doctorant et moniteur en sociologie, Paris 7
  • Christian ROBIN, Maître de conférences en Information et communication, Paris 13
  • Maricel RODRIGUEZ BLANCO, sociologue, doctorante EHESS
  • Mirna SAFI, sociologue, Chargée de recherche, Sciences Po
  • Grégory SALLE, sociologue, Chargé de recherche CNRS
  • Camille SCHMOLL, géographe, Maîtresse de conférences, Paris 7 Diderot
  • Johanna SIMEANT, Professeure de science politique, Paris 1
  • Patrick SIMON, socio-démographe, Directeur de recherche à l’INED
  • Maud SIMONET, sociologue, Chargée de recherches CNRS
  • Hélène SIMON-LORIERE, Docteur en Géographie, Laboratoire Migrinter, Université de Poitiers
  • Serge SLAMA, Maître de conférences en droit public, Paris Ouest Nanterre
  • Alexis SPIRE, sociologue, Directeur de recherche CNRS
  • Jocelyne STREIFF-FENART, Directrice de recherche au CNRS, Université Nice Sophia Antipolis
  • Philippe TASTEVIN, ethnologue, Chargé de recherche CNRS
  • Alain TARRIUS, sociologue, Professeur émérite, Toulouse le Mirail
  • Jean-Pierre TERRAIL, sociologue, Professeur honoraire, Université de Versailles-Saint-Quentin
  • Emmanuel TERRAY, anthropologue, EHESS
  • Cédric TERZI, sociologue, Maître de conférences, Université de Lille 3
  • Sébastien THIERY, Politologue, Maître assistant associé à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris Malaquais, Enseignant à l’Ecole des Arts Politiques, Sciences Po Paris
  • Mahamet TIMERA, sociologue, Professeur des universités, Paris 7 Denis Diderot, URMIS
  • Sylvie TISSOT, Professeure de sciences politiques, Université Vincennes Saint Denis Paris 8
  • Maryse TRIPIER, sociologue, Professeur émérite, Paris Diderot
  • Aline VALENCE, Docteure en psychologie sociale, Postdoctorante, MESHS, Lille
  • Louis-André VALLET, Directeur de recherche CNRS, Sciences Po Paris
  • Jérôme VALLUY, sociologue et politiste, Maître de Conférences, Université Panthéon-Sorbonne
  • Sophie WAHNICH, historienne, Directrice de recherche CNRS
  • Laurent WILLEMEZ, sociologue, Professeur des universités, UVSQ
  • Karel YON, sociologue, Chargé de recherche CNRS, Lille II
  • Zaihia ZEROULOU, sociologue, Maître de conférences, Lille 1
  • Emeline ZOUGBEDE, doctorante, Laboratoire Cerlis, Université Paris Descartes

[retour en haut de page]

Dernier ajout : mardi 17 janvier 2017, 10:56
URL de cette page : http://www.gisti.org/spip.php?article4702