A. Mobilisations en cours

En France : dernières mobilisations

Alertes !

Janvier-février 2019 : Amiens - Hébergement de domiciliation de deux familles arméniennes par Marcel avec l’appui de RESF.

La Préfecture de la Somme, par un courrier en A.R à Marcel DEKERVEL, émet des doutes sur l’hébergement effectif (article 441-7 du code pénal) et sur le "délit de solidarité.

  • Voir et signer la Pétition de RESF qui relate les faits et appelle à écrire à la préfecture.
    Mi-février 5000 signatures.
  • Pétition relayée par le collectif Délinquants solidaires
Tous migrants dans le Briançonnais

Voir : https://tousmigrants.weebly.com/a-la-une

9 février : un jeune homme d’une vingtaine d’années est mort de froid dans la nuit du _ 6 au 7 février 2019 entre Montgenèvre et Briançon, après avoir cheminé par la montagne enneigée, en provenance d’Italie : rassemblement

15 Mars- Maraude géante à Montgenèvre

Nouvelles arrestations de maraudeurs solidaires à la frontière franco-italienne (Briançon)
Alerte lancée par de nombreuses organisations et personnalités
Jeudi 13 décembre dans la nuit, trois personnes ont été arrêtées par la police à Briançon alors qu’elles portaient secours à des exilé·e·s par une température de – 15 degrés. Parmi les cinq personnes secourues, quatre étaient des mineurs voyageant seuls dont deux auraient été pris en charge au Refuge solidaire. Deux des maraudeurs ont été convoqués en audition libre vendredi 14 décembre. Le troisième est convoqué mercredi 19 décembre. Lire la suite

Les 7 de Briançon lourdement condamné·e·s par le tribunal de Gap [Comité de soutien aux 3+4, Anafé, Gisti, La Cimade]
Benoît, Théo, Bastien, Lisa et Eleonora ont été condamnés à 6 mois d’emprisonnement avec sursis simple. Juan a été condamné à 12 mois d’emprisonnement dont 8 avec sursis simple et 4 fermes et Mathieu à 12 mois d’emprisonnement dont 4 fermes et 8 avec sursis avec mise à l’épreuve.

Presse

  • CQFD, le délit de solidarité se porte bien, merci
    Cet été, le Conseil constitutionnel a assoupli la loi réprimant l’aide aux étrangers en situation irrégulière. Mais la menace plane toujours sur les militants solidaires : sept d’entre eux sont jugés ce jeudi 8 novembre 2018 à Gap. D’après les « Sages », la fraternité doit s’arrêter à la frontière.



titre documents joints

[retour en haut de page]

Dernier ajout : jeudi 14 février 2019, 17:17
URL de cette page : https://www.gisti.org/spip.php?article6010