N° 85 de Plein droit, la revue du Gisti

Nom : Étranger, état civil : suspect

Le dispositif de contrôle des étrangers, déjà très élaboré – cartes infalsifiables, recours à la biométrie – n’offre souvent d’autre issue pour vivre et travailler que d’emprunter l’identité d’un autre. Cette sophistication s’est pourtant enrichie d’une nouvelle technique, la contestation des documents d’état civil. La suspicion jetée sur les actes délivrés par les pays d’origine des migrants constitue ainsi un obstacle de plus à l’entrée en France, mais un obstacle dressé cette fois devant ceux qui ont un droit à entrer (familles ou futurs Français). Cette arme d’une redoutable efficacité est entre les mains des consulats qui sont devenus les gardiens les plus zélés de nos frontières au prix souvent d’un violation totale des droits des personnes.

Sommaire

Édito

Dossier — Nom : Étranger, état civil : suspect

Jurisprudence [Cahier central]

Hors-thème

Mémoire des luttes

Ont collaboré à ce numéro : Mogniss H. Abdallah, Jean-Pierre Alaux, Véronique Baudet-Caille, Gérard Beaudu, Emmanuel Blanchard, Émeline Briantais, Violaine Carrère, Nathalie Ferré, Giulia Herzenstein, Claire Laudereau, Jean-Éric Malabre, Jean-François Martini, Karine Parrot, Pierre Piazza, Sylvie Quesemand Zucca, Laurence Sinopoli, Alexis Spire, Hélène Spoladore.

N° 85, juin 2010, 48 pages, 9 € + frais d'envoi
ISSN 0987-3260

[retour en haut de page]

Dernier ajout : mardi 6 mai 2014, 16:14
URL de cette page : https://www.gisti.org/spip.php?article1969