A. Mobilisations en cours

Alertes ! Criminalisation et harcèlement de la solidarité

  • Septembre 2018 - « Initiative citoyenne européenne pour une Europe accueillante" lancée en septembre 2018
    Pour mettre fin au « délit de solidarité », et défendre le respect des droits fondamentaux des personnes en migration : il s’agit de recueillir au moins un million de signatures en un an et dans au moins sept États membres pour présenter l’initiative lors d’une audition publique organisée au Parlement européen et avoir une réponse de la Commission
Criminalisation et harcèlement de la solidarité dans le nord de la France
Criminalisation du sauvetage des migrants en mer

Le Iuventa a contribué à sauver près de 20 000 personnes avant d’être saisi par la justice italienne en 2017.
Sept Allemands, deux Écossais et un Espagnol encourent jusqu’à 20 ans de prison après avoir sauvé des milliers de personnes de la noyade en Méditerranée centrale. La justice italienne les accuse d’« aide à l’immigration irrégulière » pour avoir mené des opérations de sauvetage à bord du Iuventa, un navire humanitaire.

Sauvetages de migrants : la capitaine Pia Klemp risque 20 ans de prison en Italie

En Europe et au delà

Italie : ouverture du procès de l’ex-maire de Riace et 25 autres collaborateurs

Domenico Lucano, ancien maire du village italien de Riace, en Calabre, a comparu ce mardi pour le premier jour de son procès. Il est soupçonné d’« aide à l’immigration clandestine », d’irrégularités dans l’attribution de financements pour le ramassage des ordures, et d’organisation de mariages blancs.
Il avait favorisé l’Installation de nombreux migrants qui ont relancé l’activité économique de sa ville.
Voir aussi, RFI 11 juin 2019

De l’Arizona à l’Union européenne, quand l’aide humanitaire devient un délit pénal.

  •  



[retour en haut de page]

Dernier ajout : lundi 15 juillet 2019, 17:05
URL de cette page : https://www.gisti.org/spip.php?article6010