Pour les dons au Gisti :
ni passe ni rendez-vous

Chères Amies, chers Amis,

Fidèles du site web www.gisti.org, de la liste Gisti-info, voire de nos pages sur les réseaux sociaux (ici et ) ou encore de notre blog Mediapart, vous suivez régulièrement les informations et idées que nous diffusons.

Nous comptons, une fois de plus, sur votre aide pour poursuivre avec la même intensité nos actions en faveur des personnes étrangères.

Fortement bousculée par la crise sanitaire en 2020 et au début de l’année 2021, l’activité du Gisti s’est progressivement remise en place. Le recours au télétravail et au « télébénévolat », notamment, a permis d’assurer la continuité de la permanence juridique ainsi que la parution de nos publications à destination des abonné·es. Et le Gisti s’est efforcé d’être présent sur tous les chantiers qui le mobilisent au quotidien auprès des personnes étrangères et des exilé·es. Mais si de gros efforts ont été consacrés, aussi bien en termes de moyens humains que pour la mise au point d’outils de visioconférence fiables pour la reprise de notre programme de formations avant sa poursuite, à la rentrée, en présentiel, nous n’avons pas été en mesure d’organiser autant de sessions qu’avant la pandémie.

À ces deux années difficiles va succéder une période qui mobilisera toute notre énergie : la perspective des deux échéances électorales du printemps 2022 donne déjà lieu à une surenchère de déclarations et de propositions qui amalgament les thèmes de la souveraineté nationale, de l’immigration et de la sécurité. Dans un contexte où l’arbitraire, la maltraitance, la violence et la discrimination sont déjà les principaux ressorts de la politique migratoire, on sait que les personnes étrangères font partie de celles et ceux qui pâtiront le plus de ces orientations délétères. Et que par ricochet, les associations qui les défendent et les citoyens solidaires seront stigmatisés, voire directement menacés. À cet égard, la loi dite « pour conforter le respect des principes de la République » adoptée en août dernier est la preuve de l’actualité d’une menace qui pèse déjà sur les associations.

Fragilisée par la diminution de nos ressources propres, que n’a pas compensé l’apport de subventions toujours plus complexes à obtenir, la situation financière du Gisti est préoccupante et nous amène à vous rappeler à quel point votre aide, outre qu’elle est la garante de notre indépendance, est indispensable pour poursuivre notre action pour la défense des droits des personnes étrangères.

Vous pouvez aider le Gisti de plusieurs façons.

Si vous souhaitez effectuer un don, il vous reste quelques jours pour bénéficier, à hauteur de 66% de son montant, d’une déduction fiscale sur votre impôt sur le revenu au titre de l’année 2021. Effectuer un don de 150 € ne vous coûtera finalement que 51 €. Pour plus de facilité, vous pouvez effectuer votre don sur notre site web, quel que soit le mode de versement utilisé : www.gisti.org/don-en-ligne.

Si vous souhaitez aider durablement le Gisti, par un soutien régulier nous permettant de mieux prévoir nos recettes, et donc de pouvoir lancer des actions à plus long terme, vous pouvez également opter pour le don par prélèvement automatique. Ce type de don est aussi déductible de votre impôt sur le revenu à venir.

Enfin, sachez que le Gisti, reconnu association d’intérêt général, est habilité à recevoir des legs de toute personne, mais également des dons dans le cadre du mécénat d’entreprise (60% du montant du don effectué est alors déductible de l’impôt sur les sociétés dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires annuel hors taxe de l’entreprise donatrice). N’hésitez pas à le faire savoir.

Avec nos remerciements pour votre soutien, nous vous adressons tous nos vœux pour l’année 2022.

Paris, le 13 décembre 2021

[retour en haut de page]

Dernier ajout : mardi 29 novembre 2022, 17:12
URL de cette page : https://www.gisti.org/spip.php?article6709