États généraux des Migrations

Interpellez vos parlementaires !

Le 7 novembre dernier, l’Assemblée Nationale a adopté, dans le cadre de la loi de Finances pour 2020, des mesures extrêmement dommageables et dramatiques pour les personnes exilé.e.s.

Ces mesures concernent notamment le budget du ministère de la Santé, et prévoient, entre autres, un délai de carence de trois mois pour les demandeurs d’asile avant de pouvoir accéder à la Protection universelle maladie. Est également instaurée, pour certains actes médicaux non urgents, la nécessité d’un accord préalable de la Sécurité sociale pour pouvoir bénéficier de l’AME.

Bien que l’Assemblée nationale ait déjà approuvé en première lecture ce projet de loi, les EGM se mobilisent et interpellent les parlementaires, et ce avant le vote de la loi de Finances au Sénat prévue début décembre, et le vote en seconde lecture à l’Assemblée nationale prévu courant décembre.

Pour participer à une action d’envoi de courriers/messages aux députés et sénateurs afin de dénoncer les mesures que le gouvernement demande au législateur d’entériner, quelques outils :

Ce courrier peut être transmis aux élu.e.s directement par mail, ou bien, pour les député.e.s par courrier à l’adresse de la permanence parlementaire. En parallèle, les élu.e.s peuvent être contactés directement sur leur compte Twitter (#EGMigrations).

Pour plus d’informations à ce sujet, voir le site web des EGM.


Vous pouvez retrouver ce communiqué sur le site
eg-migrations.org

[retour en haut de page]

Dernier ajout : mercredi 13 novembre 2019, 17:11
URL de cette page : https://www.gisti.org/spip.php?article6260