« Sangatte : les clandestins dans le tunnel de la violence »

Haydée Sabéran, Libération du 24 juillet 2001

« Des candidats au passage en Angleterre se sont affrontés.

(...) Cet hiver, après la mise en place des "contrôles CO2", détectant les présences humaines dans les camions qui embarquaient sur les ferries, les passages étaient devenus plus difficiles. Le centre de Sangatte hébergeait alors plus de 1 400 personnes dans un espace prévu pour 600. Là aussi, une bagarre avait éclaté. Hier, à Sangatte, le camp comptait 996 habitants, contre un peu moins de 800 la semaine dernière. Depuis janvier, quatre personnes sont mortes dans le tunnel en tentant de monter sur les navettes de fret. »

[retour en haut de page]

Dernier ajout : lundi 15 janvier 2007, 16:12
URL de cette page : https://www.gisti.org/spip.php?article637