« Eurotunnel en guerre contre les clandestins »

Haydée Sabéran, Libération du 18 juillet 2001

« Davantage de vigiles et de barbelés pour surveiller le départ des navettes.

Chaque nuit, au terminal fret de Coquelles, près de Calais, près de 300 migrants tentent de monter clandestinement dans les navettes pour gagner l’Angleterre. Presque chaque nuit, le trafic est momentanément bloqué. A chaque retard, des clients en moins. Exaspérée, la compagnie a décidé d’employer les grands moyens : l’embauche de 60 vigiles supplémentaires, et un renfort de barbelés sur les 160 km de clôture de ce site immense. (...) »

[retour en haut de page]

Dernier ajout : lundi 15 janvier 2007, 16:13
URL de cette page : https://www.gisti.org/spip.php?article638