« Les réfugiés, nouveau cauchemar des routiers »

Haydée Sabéran, Libération du 2 juillet 2001

« Les transporteurs menacent de bloquer le port de Calais si les autorités britanniques continuent de leur infliger des amendes à chaque clandestin découvert. (...)

Calais est devenu, depuis l’arrivée des réfugiés kosovars en 1999, le point de passage des clandestins. Devant l’affluence, la préfecture a fait ouvrir un centre d’accueil, géré par la Croix-Rouge, à Sangatte. Il a accueilli jusqu’à 1 400 personnes cet hiver. Aujourd’hui, ils sont environ 800, surtout des Afghans, des Iraniens, et des Kurdes d’Irak. Entre 800 et 900 passent de l’autre côté, tous les mois, y compris femmes et enfants. »

[retour en haut de page]

Dernier ajout : lundi 15 janvier 2007, 16:14
URL de cette page : https://www.gisti.org/spip.php?article639