N° 140 de Plein droit, la revue du Gisti

Le techno-contrôle des migrations

Depuis 2010, l’Union européenne investit massivement dans le développement des technologies du big data et de l’intelligence artificielle (IA), c’est-à-dire de machines entraînées pour intervenir, de façon plus ou moins autonome, dans la surveillance des frontières et des populations. À toutes les étapes de leur parcours, les individus sont soumis – le plus souvent à leur insu – à une panoplie de dispositifs numériques destinés à tracer leurs déplacements et analyser leurs comportements. Les outils de contrôle s’autonomisent, les services publics se numérisent, les décisions administratives s’« algorithmisent », inscrivant le traitement des étrangers – et des pauvres – dans une logique de police prédictive. Cette nouvelle économie du contrôle des frontières repose sur la captation et l’exploitation exponentielle des traces numériques des personnes.

Mais de quoi parle-t-on lorsqu’on évoque l’automatisation du contrôle des frontières par le biais de ces technologies ? Quelles transformations génère cet exercice du pouvoir, invisible et de plus en plus automatisé ? Et que prévoit le législateur pour garantir aux personnes étrangères qui y sont assujetties l’accès effectif à leurs droits ? Autant de questions auxquelles ce dossier tente d’apporter des éléments de réponse, pour contribuer à lutter contre l’opacité qui caractérise cette politique au nom de la préservation des intérêts commerciaux de l’industrie du contrôle migratoire et de la sécurité nationale.

L’expansion des outils de l’IA ouvre de toute évidence un nouveau front de luttes pour la défense des droits des personnes étrangères, cobayes du développement de ces nouvelles technologies, qui à n’en pas douter, vont progressivement s’étendre à l’ensemble du corps social…

→ Commander la publication papier ou l'ebook
S'abonner


Sommaire

Édito


Dossier - Le techno-contrôle des migrations

  • Lexique critique de l’intelligence artificielle | Réseau d’information, de documentation, d’outils et d’initiatives pour un monde solidaire
  • Esquisse de l’automatisation du contrôle des frontières | Anna Sibley, Pascaline Chappart
  • Automatiser la « forteresse Europe » | Chris Jones
  • Les (mauvais) augures migratoires | Serge Slama
  • Une numérisation du contrôle social discriminatoire | La Quadrature du Net
  • Au Royaume-Uni, des étrangers sous surveillance GPS | Lucie Audibert
  • Les algorithmes et l’intelligence artificielle contre les étrangers en Europe | Gabrielle du Boucher
  • Défendre les étrangers : intelligence artificielle versus intelligence collective | Flor Tercero
  • Les nouvelles technologies frontalières | Petra Molnar


Hors-thème

  • Nourriture, vêtements, bouilloires électriques pour contrôler et exclure | Dorothea Bauer
  • Les libertés numériques, une défense par le droit héritière du Gisti ? | Guillaume Le Lay


Mémoire des luttes

  • Ce que les luttes de femmes de chambre doivent à la mémoire sociale | Saphia Doumenc


Focus juridique

  • Des drones aux frontières : l’illusion du contrôle ? | Lionel Crusoé


Ont collaboré à ce numéro :

Véronique Baudet-Caille, Solange Bidault, Emmanuel Blanchard, Pauline Boutron, Lisa Carayon, Violaine Carrère, Michèle Dupré, Nicolas Fischer, Marc Fromentin, Daniel Gros, Patrick Henriot, Dominique Huynh, Noura Kadour, Annalisa Lendaro, Claire Lévy-Vroelant, Danièle Lochak, Antoine Math, Alain Morice, Karine Parrot, Claire Rodier, Isabelle Saint-Saëns, Diane Turquety.

Un article vous intéresse qui n'est pas encore accessible librement sur notre site web ?
Cairn.info permet l’achat d’un droit d’accès à un/des article/s particulier/s (pay-per-view).

N° 140, mars 2024, 64 pages, 12 € + frais d'envoi
ISSN (collection) : 0987-3260 / ISBN du numéro : 978-2-38287-192-8 (papier, 12€, PD140), 978-2-38287-193-5 (ebook, 10€, PD140E)

→ Commander la publication papier ou l'ebook
S'abonner

[retour en haut de page]

Dernier ajout : vendredi 7 juin 2024, 16:00
URL de cette page : www.gisti.org/article7241