CE, 21 mars 2003, département des Bouches-du Rhône, n°250777
Le motif d’une décision énonçant que l’aide sociale doit être interrompue pour la seule raison qu’elle n’a pas vocation à se prolonger dans le temps crée un doute sérieux quant à la légalité de la décision.

>> Voir en ligne : pdf/jur_ce_2003_03_21.pdf

(PDF, 90.9 ko)

[retour en haut de page]

Dernier ajout : mercredi 31 juillet 2013, 16:06
URL de cette page : https://www.gisti.org/spip.php?article789