Article extrait du Plein droit n° 5, novembre 1988
« Immigrés : police, justice, prison »

Plein Droit a un an

Plein Droit a un an... et déjà une diffusion de plus de mille exemplaires, donc bien plus de lecteurs encore.

Nous sommes ainsi en voie d’atteindre l’un des objectifs que nous nous étions fixés : élargir la diffusion des publications du GISTI au-delà d’un cercle de fidèles — éclairés, certes, mais peu nombreux — et fournir à nos lecteurs une information plus accessible et plus régulière, sous une présentation plus agréable.

En lançant une publication périodique, nous voulions également élargir le champ de notre réflexion et contribuer de façon constructive aux débats sur l’immigration. Tant dans le choix des thèmes que par la façon de les aborder, nous avons tenté à chaque fois de dépasser la dimension strictement juridique des problèmes, sans bien sûr la négliger pour autant.

Nous entendons poursuivre dans cette voie. Sont d’ores et déjà programmés pour les numéros à venir, des dossiers sur les demandeurs d’asile, sur l’immigration dans les DOM, sur les discriminations. Nous projetons également un dossier sur le FAS. Un numéro hors-série (et hors-abonnement) vous sera proposé prochainement, qui fera le point complet sur les mesures d’éloignement du territoire (textes, pratiques administratives, jurisprudence, moyens de défense et recours).

Pour mener ces projets à bien, nous nous efforçons, vous l’avez vu, de pratiquer l’ouverture la plus large, en faisant appel aux collaborations les plus diverses : journalistes, chercheurs, gens de terrain, militants associatifs, responsables politiques et syndicaux, etc. N’hésitez pas, de votre côté, à formuler des suggestions, à proposer des thèmes et, pourquoi pas, des articles : Plein Droit ne doit pas être un club fermé, mais un lieu de rencontre et de confrontation des expériences et des points de vue.

Un dernier mot, pour finir, que vous vous étonneriez de ne pas trouver ici : les finances de Plein Droit ne sont pas encore en équilibre. Aidez-nous à améliorer sa diffusion et à susciter de nouveaux abonnements. Et si vous avez la chance de figurer parmi les heureux bénéficiaires d’un service gratuit, abonnez-vous quand même : c’est plus sûr et, surtout, cela nous aidera à équilibrer notre budget.



Article extrait du n°5

[retour en haut de page]

Dernier ajout : mardi 11 mars 2014, 11:24
URL de cette page : https://www.gisti.org/spip.php?article3428