Hors-collections

Actes du colloque OEE du 25 novembre 2017

Les nouvelles formes de contrôle des personnes étrangères : de l’accueil à l’enfermement

OEE


A l’initiative de l’Observatoire de l’enfermement des étrangers, en partenariat avec la LDH Bretagne, le MRAP et le festival Migrant’scène de La Cimade, un colloque s’est tenu le 25 novembre 2017 à Rennes sur le thème : Les nouvelles formes de contrôle des personnes étrangères : de l’accueil à l’enfermement - Rétention, zones d’attente, assignation, hébergement spécialisé (CAO, CHUM, centre de premier accueil, centres de retour)

Ce colloque avait pour objet de dresser un panorama des nouvelles formes de contrôle, des restrictions et de privation de liberté des personnes étrangères, de cerner leurs liens, leurs porosités, leurs logiques, et de prendre la mesure des nouvelles formes de solidarité qui se manifestent autour des lieux d’enfermement. Cette journée a aussi été l’occasion d’échanges sur les expériences de terrain des organisations et personnes que ces questions mobilisent, en particulier en Bretagne.

Décembre 2018, OEE, 56 pages


Hébergement des personnes étrangères : le dévoiement au profit du contrôle

Introduction de la journée

I. Un succès dû à l’urgence
Carole Bohanne (Mrap)

II. Les zones grises de l’enfermement
Claire Rodier (Gisti)

III. Les tables rondes

Table ronde 1. La multiplication des lieux d’hébergement réservés aux migrant·e·s et leurs liens avec le dispositif visant à expulser

I. Les outils d’une mobilisation
Patrick Pierre (Cefed-Asti Évreux, Fasti)

II. Une photographie de la machine à refouler
David Rohi (La Cimade)

III. Derrière les acronymes, des dispositifs qui contrôlent plus qu’ils n’accueillent
Marie Hénocq (La Cimade)

A. Le centre d’accueil pour les demandeurs d’asile : le Cada

B. L’accueil temporaire service asile : les AT-SA.

C. L’hébergement d’urgence pour les demandeurs d’asile : les Huda.

D. Le centre d’accueil et d’orientation : les CAO

E. Les centres d’hébergement d’urgence pour les migrants : les Chum

F. Le programme d’accueil et d’hébergement des demandeurs d’asile : les Prahda

G. Le centre d’assignation à résidence pour les demandeurs d’asile : le Carda

H. Le centre d’aide au retour accompagné : le Cara

I. Le dispositif de préparation au retour ou centre de retour : le DPAR

IV. Les statégies de placement en fuite en Île-de-France
Caroline Maillary (Gisti)

Table ronde 2. Quelles tendances politiques en Europe sur la question de l’accueil, de l’enfermement et du contrôle ?

I. La rationalisation et la privatisation de l’enfermement en Europe
Olivier Clochard (Migrinter, Migreurop)

II. Les entorses européennes à la protection internationale
Catherine Teule (AEDH)

A. Une harmonisation européenne crispée sur la base des moins-disants

B. De la sanction au soupçon généralisé

C. Prévenir un « risque de fuite » aussi imprécis que général !

D. Anticiper les décisions de retour

Table ronde 3. L’hébergement sous contrôle en Bretagne

I. Quand un propriétaire s’improvise agent préfectoral
Carole Bohanne (MRAP)

II. Les batailles de l’accompagnement juridique
David Torondel (LDH Quimper)

III. Le turn-over et les empêchements de droits
Paulette Gentet (Association Pays de Morlaix Solidarité Migrants, collectif Roscoff, CAO de Pleyber-Christ)

IV. À Beaucé, des négociations serrées autour d’un CAO en sursis
Robert Fourmont (CCFD Fougères, collectif citoyen du CAO de Beaucé)

Table ronde 4. Enjeux, mobilisations et formes de solidarité

I. Dans le triangle de la solidarité
Odile Ghermani (LDH)

II. En Belgique, une pression accrue sur les travailleurs sociaux
Aude Meulemeester, LDH belge

A. Le Comité de vigilance en travail social

B. L’instrumentalisation du travail social en Belgique

III. Les bénévoles à la merci de la submersion affective
Stéphane Le Labourier (LDH Concarneau Quimperlé)

IV. La « bonne » et la « haute » conscience
Joëlle Couillandre (Un Toit, c’est Un Droit)

Conclusion de la journée

I. Des lignes qui bougent
Carole Bohanne

II. Des résistances qui font espérer
Anna Sibley

Conclusion générale : Quelles alternatives ?

I. Faire front uni : se fédérer aussi bien à l’échelle locale que globale

II. Colmater la brèche entre les militant·e·s et les travailleuses et travailleurs sociaux

III. Développer les solutions alternatives d’hébergement et d’accueil

Annexes

Sigles des centres

Autres abréviations

Index des collectifs et associations intervenants

Les membres de l’Observatoire de l’enfermement des étrangers

CETTE PUBLICATION EST TÉLÉCHARGEABLE !

Vous pouvez en imprimer les 56 pages.
Ce document est téléchargeable gratuitement, mais vous pouvez nous aider en faisant un don.

La publication... (PDF, 1.7 Mo)


Pour commander une publication

Pour s'abonner aux publications

[retour en haut de page]

Dernier ajout : mardi 26 février 2019, 11:54
URL de cette page : https://www.gisti.org/spip.php?article6058