CCFD – CIMADE – GISTI – SAF – SM

Enquête sur les « réfugiés » de Sangatte

Pas-de-Calais, France, 12 et 13 octobre 2000

Les textes de ce dossier sont le fruit d’une mission que le CCFD (comité catholique contre la faim et pour le développement), la Cimade (service œcuménique d’entraide), le Gisti, le SAF (syndicat des avocats de France) et le SM (syndicat de la magistrature) ont mené ensemble à Sangatte, auprès des autorités du département (préfet du Pas-de-Calais, procureur de la République et président du tribunal de grande instance de Boulogne-sur-mer, responsables de la PAF), d’associations locales et des gestionnaires du camp.

Cette mission a eu lieu les 12 et 13 octobre 2000. Elle a fait l’objet d’un article publié dans Plein Droit n° 47-48 en janvier 2001.


Sommaire

  1. Des milliers de fantômes en camp
    Synthèse de la mission. Ce texte est également consultable en anglais.
  2. « Un non-lieu pour des gens de non-droit »
    Entretien avec le directeur du camp de Sangatte
  3. « Inimaginable de renvoyer 80 à 85 % des étrangers en raison de la situation dans leur pays d’origine »
    Entretien avec le préfet du Pas-de-Calais
  4. « Les étrangers de Sangatte sont les victimes de situations dramatiques dans certaines parties du monde »
    Entretien avec le procureur de la République et le président du TGI de Boulogne-sur-Mer
  5. « État de droit de façade »
    Entretien avec le bâtonnier et deux avocats de la « commission étrangers » du barreau de Boulogne-sur-Mer
  6. Une situation née il y a quatorze ans
    Entretien avec Véronique Désenclos, de l’association « la Belle Étoile » à Calais
  7. « Si les étrangers avaient des chances d’obtenir l’asile en France beaucoup seraient prêts à le demander »
    Entretien avec une religieuse bénévole aidant les « réfugiés » dans le camp
  8. Cartes de la région
    Format PDF, 125 Ko.

[retour en haut de page]

Dernier ajout : mercredi 17 janvier 2007, 16:05
URL de cette page : https://www.gisti.org/spip.php?article653