TA Melun, 10 juin 2005, n°02-4551/2
Le refus du préfet de délivrer un titre de séjour est annulé en ce qu’il méconnaît l’art.8 de la CEDH, au regard de l’absence d’attache familiale de la jeune dans son pays d’origine, de la durée de son séjour en France, de sa scolarité, des attaches personnelles et familiales qu’elle a tissées.

>> Voir en ligne : pdf/jur_ta_melun_2005-06-10.pdf

(PDF, 457.4 ko)

[retour en haut de page]

Dernier ajout : jeudi 7 octobre 2010, 14:57
URL de cette page : https://www.gisti.org/spip.php?article1876