action collective

Marche des Solidarités
Manifestation samedi 20 mars 2021
On étouffe. De l’air !

A l’occasion des deux journées internationales contre le racisme et contre les violences policières la Marche des Solidarités et les Marches Vérité et Justice pour toutes les victimes appellent à manifester le samedi 20 mars.

A Paris la manifestation est appelée à 13H12, place Edmond Rostand - RER Luxembourg pour débuter à 14H00 jusqu’à la place de la Bastille.

Contrôles au faciès et harcèlement policier dans les quartiers : la police étouffe les jeunes, la justice étouffe les affaires. Et viennent les lois punitives de sécurité globale et contre le prétendu séparatisme. Chacun chez soi, les moutons seront bien gardés : de moins en moins de droits pour circuler, se rassembler, manifester.

Frontières fermées aux migrant.e.s, des milliers de mort.e.s, hommes, femmes, enfants, noyé.e.s en mer, asphyxié.e.s dans des camions, tué.e.s sur les routes, dans la rue .

C’est la liberté qu’on étouffe

Les discours de haine à l’encontre des Sans Papier prononcés par le ministre de l’Intérieur, les polémiques islamophobes initiées par la ministre de l’enseignement supérieur, des journalistes ou « experts » fachos se relayant sur les plateaux télés pour affirmer que Trappes ce n’est plus la France à cause des Musulman.e.s : on étouffe.

L’extrême droite légitimée par tous ces discours ambiants, des milices identitaires qui ne cessent leurs exactions à l’encontre des migrant.e.s : on étouffe !

A Calais et ailleurs, des milices d’État vandalisent les campements de réfugié.e.s, les photographes journalistes ont l’interdiction de témoigner : on crève les yeux de la presse et on étouffe la voix de migrant.e.s pour ne pas faire entendre les cris des appels à l’aide, le bruits des noyades, des violences subis et les cris de la colère.

C’est la solidarité qu’on étouffe.

L’Union Européenne lutte contre la propagation du virus mais bloque les migrant.e.s dans des campements insalubres en Grèce. Le Président Macron enferme des sans-papiers dans les centres de rétention, précarisent les foyers de travailleurs.euses immigré.e.s, laissent les migrant.e.s à la rue, les jeunes isolé.e.s sans protection, les sans-papiers sans accès aux droits.

Cette politique anti-migratoire, mâtinée d’islamophobie, de nationalisme et d’autoritarisme du gouvernement actuel voudrait casser toute solidarité envers les personnes migrantes, les sans-papiers.

C’est ainsi que les Obligations de Quitter le Territoire Français (OQTF) pleuvent et sont la plupart du temps accompagnées d’Interdiction de Retour sur le Territoire Français (IRTF).

La stratégie est d’invisibiliser tout en se servant de leur force de travail essentielle.

Mais, depuis mai 2020, le mouvement des sans-papiers et la Marche des Solidarités s’opposent avec détermination et courage à cette politique. Partie prenante du mouvement social d’opposition à la politique du gouvernement Macron, elles et ils ont ouvert la voie en brisant l’interdiction de manifester le 20 mai 2020 et en construisant un mouvement qui a investi la rue et les routes de France avec les Acte 1, 2, 3 et 4 pour la régularisation de toutes et tous et la liberté de circulation et d’installation

C’est l’égalité qu’on étouffe.

Chacun chez soi c’est plus de racisme et de nationalisme, plus d’inégalités et de pauvreté, moins de libertés.

C’est l’avenir qu’on étouffe.

De l’air !

Le 20 mars on manifeste pour :

La liberté de circulation et d’installation. La régularisation des sans-papiers.

La protection automatique, dès leur arrivée, des jeunes étranger-ère-s isolé-e-s

La fermeture des centres de rétention.

L’égalité des droits pour touTes dans tous les domaines (travail, logement, santé, éducation…).

Le droit de vote des étrangerEs.

La fin des contrôles au faciès et des violences policières.

Vérité et Justice pour les familles de victimes. Abrogation de la loi sécurité globale.

L’abrogation de la loi séparatisme.

La fin des discours stigmatisants.

A l’appel des Collectifs de Sans-Papiers et de Demandeurs et Demandeuses de Papiers et des Collectifs de victimes et de familles de victimes des violences policières :

Assemblée des Blessés,

Collectif amiénois des sans-papiers,

Collectif des Immigrants en France,

CDP 13, CDP 38,

Collectif des Baras du 138 Montreuil,

Collectif des couturiers sans-papiers de la Goutte d’Or,

Collectif de défense des étudiants sans papiers 31,

CISPM,

Collectif ensemble Marseille,

Collectif justice et vérité pour Babacar Gueye,

Collectif Pour l’Avenir des Foyers,

Collectif Schaeffer d’Aubervilliers,

Collectif Vérité et Justice pour Ali Ziri,

Collectif Vies Volées,

Comité Vérité et Justice 31,

Comité Vérité et Justice pour Lamine Dieng,

CSP 17-St Just, CSP 31, CSP 35, CSP 69, CSP 75, CSP 93, CSP 95,

CSPA Strasbourg, CSP Kabyle, CSP Montreuil, CSP Paris 20,

Droits devant !!,

CTSP Vitry,

Ensemble pour notre régularisation et intégration,

Intégration 21,

Migrant-e-s soyez Régularisé-e-s,

Réseau d’Entraide Vérité et Justice,

Et de,

20e Solidaire avec tou.TE.s les migrant.E.s,

Act For Ref,

ActionAid France,

ACDR,

ACTIT,

ADTF,

AERéSP28,

AFAPREDESA,

AHSETI Le Havre,

AMDH Paris/IDF,

AMF,

ANC,

Allamma internationale,

Amoureux au Ban Public de Lyon,

ASIAD,

ASMIE - solidarité mineurs isolés,

ASTI de Petit-Quevilly, ASTI Romans – Drôme,

ATMF,

ATTAC (France), ATTAC19/20-Paris, ATTAC Flandre, ATTAC Rennes, ATTAC Strasbourg,

Aude Réfugiés Solidarité,

autremonde,

Autres Brésils,

Bagagérue,

BDS France-Marseille, BDS France-Montpellier,

Bouge Toit,

Brigade de Solidarité Populaire de Montreuil-Bagnolet

CADM 70,

CADTM France,

CAPJPO-Europalestine,

CASP,

CDDLE,

CEDETIM / IPAM,

CGT AHS FC, CGT ÉNERGIE PARIS, CGT Société de Restauration du Musée du Louvre,

Chaîne Humaine contre les haines,

CIBELE,

CISEM 38,

CIVCR,

CNT,

Collectif Chabatz d’entrar de la Haute-Vienne,

Collectif des écoles de Marseille,

Collectif de soutien de l’EHESS aux sans-papiers et aux migrant-es,

Collectif Ganges Solidarités,

Collectif Justice & Libertés (Bas-Rhin),

Collectif Migrants 83,

Collectif MigrantEs Bienvenue 34,

Collectif Poitevin D’ailleurs Nous Sommes d’Ici,

Collectif Réfugiés du Vaucluse,

Collectif Ripostons Dunkerque,

Collectif sénonais de soutien aux migrants,

COMICO (Collectif Migrant Comminges),

Comité d’Organisation du 10 Mai,

Comité immigration de Génération.s, Convivances,

Coordination Action Autonome Noire,

Coordination nationale Pas sans Nous,

CORENS,

CRID,

CRLDHT,

D’ailleurs Nous Sommes d’Ici 67,

DAL,

Décoloniser les arts,

DIEL,

Dom/Asile

Éducation.World 86,

EELV Paris,

Egalité Toulouse Mirail,

ELAFF,

Emancipation Collective,

Emancipation tendance intersyndicale,

ENSEMBLE !,

Etats Généraux des Migrations,

Extinction Rebellion Ardèche,

FASTI,

Femmes Egalité,

Femmes en lutte 93,

Femmes Plurielles,

FI 06,

Fondation Danielle Mitterrand,

Fondation Frantz Fanon,

FTCR,

FUIQP,

GAS,

GISTI,

GT Migrants FI Rennes,

Human Rights Observers/HRO,

ICARE 05,

InFLEchir,

Jeune Garde Paris,

La Cabane Juridique (Calais),

La Cimade Ile de France,

La Révolution est En Marche,

L’Auberge des Migrants,

L’aubière deThorigné-Fouillard,

LDH Istres ouest Provence, LDH Mâcon, LDH Nancy, LDH PACA, LDH Yonne-Nord,

Le Café Citoyens d’Avignon,

Le Cercle des Voisins du CRA de Cornebarrieu,

Le paria,

Lyon Insurrection,

MAN Lyon,

Maquis Montreuil (CNNR),

MDP,

MIDAF,

MIR,

Montreuil Rebelle,

Mouvement Utopia,

MRAP Vaucluse,

Nogozon,

Nouvelle Jungle Lille,

NPA,

Palestine 13 (AFPS),

Paris d’Exil,

Pas d’enfant à la rue à Valence,

PCF Rennes Métropole,

PCOF,

PEPS,

PRCF,

Rash Tolosa / AIM Toulouse,

Réseau Foi & Justice Afrique Europe,

Revue d’Etudes Décoloniales,

RESF 03, RESF 82, RESF bassin minier 71, RESF Castres, RESF Tournon 07,

Romeurope du Val Maubuée,

Rosmerta d’Avignon,

RUSF 38, RUSF 51, RUSF Paris 8,

Sang pour Sans,

Solidaires 35, Solidaires 89, Solidaires 94, Solidaires Alsace, Solidaires étudiant-e-s,

Solidarités Asie France,

Sous le même ciel,

Soutien ô Sans papiers,

Stop Précarité,

SUD 89, SUD Éducation 35, Sud Industrie Francilien, Sud protection sociale 93,

Survie,

Synthèse (Vaulx-en-Velin)

Terre d’Ancrages, T

Toulouse Anti-CRA,

Tous migrants,

Turbulences Marne-La-Vallée,

UCL,

UJFP,

UL CGT Paris 18,

Union syndicale Solidaires,

Un Toit c’est Un Droit,

UTAC,

Utopia 56 Paris,

Vivons Ensemble,

Voies Libres Drôme,

Voisins solidaires de Versailles,

ZSP18

[retour en haut de page]

Dernier ajout : vendredi 19 mars 2021, 15:50
URL de cette page : https://www.gisti.org/spip.php?article6568