OEE - Observatoire de l’enfermement des étrangers

Contrôle et internement des Tsiganes en France, autres temps, autres mœurs ?
Paris, mercredi 5 avril 2017, 19h

L’Observatoire de l’Enfermement des Etrangers vous invite à une réunion publique sur le contrôle et l’internement des Tsiganes en France.

La réunion se tiendra dans les locaux de la

Ligue des droits de l’Homme
138 rue Marcadet 75018 Paris

(Métro : Ligne 12, arrêt Lamarck-Caulaincourt)

En abrogeant la loi du 3 janvier 1969, la loi du 27 janvier 2017 relative à l’égalité et à la citoyenneté a mis fin au statut juridique d’exception des Gens du voyage. A cette occasion, l’Observatoire de l’enfermement des étrangers souhaite revenir sur l’histoire de l’enfermement des nomades en France (1938-1946), précédé et suivi par deux siècles de législation spécifique à l’encontre d’une partie de la population, dénommée saltimbanques (1863), forains et nomades (1912) puis Gens du voyage (1969).

À partir des interventions initiales de :

  • Denis Peschanski, historien, directeur de recherche au CNRS, auteur de Les tsiganes en France (1939-1946), et de La France des camps. L’internement, 1938-1946,
  • et de Laurent El Ghozi, président de la Fédération nationale des associations solidaires d’action avec les Tsiganes et les Gens du voyage (Fnasat),

le débat permettra de réfléchir aux correspondances entre les mesures et modalités d’enfermement administratif des nomades et d’autres populations autour de la Seconde guerre mondiale, et des étrangers depuis la fin du XXème siècle. Et, au-delà, de mettre en perspective les stéréotypes, les dispositions coercitives et les discriminations affectant ces différentes populations, ainsi que les mouvements de résistance et de solidarité à leur égard.


Vous pouvez retrouver ce communiqué sur le site
observatoireenfermement.blogspot.com

[retour en haut de page]

Dernier ajout : lundi 20 mars 2017, 11:30
URL de cette page : http://www.gisti.org/spip.php?article5655