Penser l’immigration autrement

Liberté de circulation : un droit, quelles politiques ?

Présentation / Lecture en ligne
Une nouvelle collection : Penser l’immigration autrement.

Fichage, murs, visas, camps, expulsions… tels sont aujourd’hui les principaux dispositifs appliqués à la lutte contre le « risque migratoire ». La politique d’immigration est toute entière submergée par une pensée policière négatrice des droits des individus, aveugle aux attentes et aux besoins des sociétés du Sud. Si les résistances s’organisent en dépit de la criminalisation de l’aide aux migrants en situation irrégulière, elles sont souvent peu audibles. On considère le plus souvent qu’elles ne dépassent pas le stade de l’aide humanitaire ou relèvent d’utopies incapables de rendre compte des enjeux du monde contemporain. Loin de ce simplisme pessimiste, la nouvelle collection du Gisti, Penser l’immigration autrement, souhaite rendre compte de ce foisonnement afin d’irriguer le débat public et de toucher toutes les personnes attachées aux droits fondamentaux et à l’impératif de solidarité.

Par son sujet, le premier ouvrage « Liberté de circulation : un droit, quelles politiques ? » est emblématique des objectifs de la collection : la liberté de circulation est en effet aux antipodes des référentiels gouvernementaux actuels, mais n’est pourtant plus une simple revendication de groupes militants isolés. Nombre de chercheurs et d’organisations internationales (UNESCO, PNUD…) appellent d’ailleurs à « lever les barrières » et à prendre acte des conséquences funestes des politiques actuelles.

Dans un contexte économique fondé sur la circulation des marchandises, des capitaux et de l’information, la position qui vise à cantonner les êtres humains n’est pas viable. Elle ne pourra survivre ni aux coups de boutoirs de celles et ceux qui la combattent au risque de leur vie (les milliers de morts de la « guerre aux migrants » qui dure depuis deux décennies), ni à la prise de conscience que l’emmurement du monde est une fuite en avant.

Les auteur·es réuni·es dans ce volume, qui croisent plusieurs disciplines, se rejoignent sur la nécessité de remettre au cœur de toute pensée et de toute politique l’article 13 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme : « Tout personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien ». Ces prémisses posées, leurs analyses, qui ont comme fils conducteurs l’impératif de non-discrimination entre les personnes et le refus de toute forme d’impérialisme, associent la critique des politiques actuelles à l’esquisse d’alternatives qui dépassent l’étroit cadre national. Loin des prédictions des Cassandre de la lutte contre l’immigration, se dessine un monde moins fracturé, plus solidaire, plus mobile dans lequel les droits fondamentaux seraient mieux préservés.

Afin que ces propositions soient accessibles au plus grand nombre, cet ouvrage conçu et vendu par le Gisti (10€), est également consultable gratuitement en ligne. En laissant libre la circulation des idées, le Gisti espère inspirer le démantèlement des entraves à la circulation des personnes.

Janvier 2011, 164 pages, 10 € + éventuels frais d'envoi
ISBN : 978-2-914132-78-7


Introduction

I. Le bilan funeste de la fermeture des frontières

  • Des droits fondamentaux sacrifiés, Danièle Lochak
  • Le coût des frontières, Emmanuel Blanchard

II. Des alternatives en trompe-l’oeil

  • Évolution des discours et continuités politiques, Danièle Lochak
  • Les migrations circulaires : innovation ou recyclage ? Claudia Charles
  • L’illusion du codéveloppement, Violaine Carrère

III. Dépasser les solutions nationales

  • Le scénario « migrations sans frontières », Antoine Pécoud
  • Vers une gouvernance mondiale des migrations ? Mélodie Beaujeu
  • Pour un droit à immigrer vers l’Union européenne, Yann Moulier-Boutang

IV. Dynamiques économiques et droits sociaux

  • Économie mondiale et circulations migratoires, El Mouhoub Mouhoud
  • Droit de circuler et protection sociale, Antoine Math

Annexes

  • Contre l’extrême droite, la liberté de circulation
    Jean-Pierre Alaux (article paru dans Plein droit n° 32, juillet 1996)
  • Lettre ouverte à Lionel Jospin
    Act-up Paris, Cedetim, Droits devant !!, Fasti, Gisti, Syndicat de la magistrature, 10 juillet 1997
  • L’ennui des frontières
    Jean-Pierre Alaux (article paru dans Plein droit n° 36-37, décembre 1997)
  • Politique d’immigration et principe d’égalité : réponse à Hans Mahning
    Jean-Pierre Alaux, (article paru dans Hommes et Migrations n° 1212, mars-avril 1998)
  • Retour sur la lettre ouverte à Lionel Jospin
    Claire Rodier (article paru dans Vacarme n° 7, janvier 1999)
  • Ouverture à la tête du client
    Jean-Pierre Alaux (article paru dans Plein droit n° 47-48, janvier 2001)
  • Réhabiliter le droit d’asile par la liberté de circulation
    (article paru dans Proteste n° 101, septembre 2004)
  • La liberté de circulation : un impératif éthique et social
    Gisti (communiqué paru en mai 2005)
  • Émigration illégale : une notion à bannir
    Claire Rodier, réseau Migreurop (article paru dans Libération du 13 juin 2006)
  • Liberté de circulation : work in progress
    Violaine Carrère (article publié dans Vacarme n° 44, été 2008)
  • Instaurer la liberté d’aller et venir
    Claire Rodier, in Post capitalisme. Imaginer l’après, coordonné par Clémentine Autain, Au Diable Vauvert, novembre 2009
  • 2010, l’année du droit à migrer ?
    Emmanuel Blanchard, Olivier Clochard, Claire Rodier, réseau Migreurop (article paru dans lemonde.fr le 28 janvier 2010)

Éléments Bibliographiques

Lecture en ligne


Pour commander une publication

Pour s'abonner aux publications

[retour en haut de page]

Dernier ajout : lundi 29 mai 2017, 12:32
URL de cette page : https://www.gisti.org/spip.php?article2126