N° 96 de Plein droit, la revue du Gisti

Du service au servage

Les services à la personne et de soin (care) à autrui (garde d’enfant, aide à domicile, tâches ménagères, etc.) ne cessent de se développer dans nos sociétés industrialisées. Parce que ces emplois sont souvent mal payés, ont des horaires contraignants et sont particulièrement dévalorisés et précaires, ils sont souvent occupés par des personnes, essentiellement des femmes, immigrées dans des conditions où sourdent les rapports de domination et les préjugés sexistes et racistes. Lorsqu’elles sont sans papiers, leur vulnérabilité juridique accroît le risque du travail sous contrainte, d’indignité, voire de servitude, jusqu’à la traite des êtres humains. On peut dès lors s’interroger sur la déconnexion entre politiques migratoires restrictives et boom de la demande en services à la personne, qui fragilise davantage ces migrantes.

Sommaire

Édito

Dossier : Du service au servage

Jurisprudence

  • Étendue de la protection des victimes de la traite qui coopèrent avec la justice
    (les décisions)

Hors-thème

Mémoire des luttes

Ont collaboré à ce numéro : Christelle Avril, Véronique Baudet-Caille, Mathilde Blézat, Sybille Chapeu, Raphaël Dalmasso, Nathalie Ferré, Caroline Ibos, Milena Jaksic, Danièle Lochak, Antoine Math, Ela Meh, Claire Rodier

N° 96, mars 2013, 48 pages, 9 € + frais d'envoi
ISSN 0987-3260 03

Pour commander un Plein Droit

Pour s'abonner aux publications

[retour en haut de page]

Dernier ajout : vendredi 16 décembre 2016, 10:47
URL de cette page : http://www.gisti.org/spip.php?article3042