Accessibilité

[2001-2002]

Le camp de « réfugiés » de Sangatte

La police aux frontières (la PAF) ne contrôle guère les étrangers. La surveillance du port de Calais et des moyens de passage outre-Manche est devenue, elle, de plus en plus rigoureuse, mais se heurte à des impératifs économiques. La concurrence entre ports est très forte : des contrôles trop minutieux ralentiraient le trafic qui est très dense (bateaux, Shuttle, navette du tunnel) sur et sous la Manche. La rigueur des contrôles est donc toute relative et les étrangers qui cherchent à passer en Angleterre finissent presque tous par y parvenir.

En revanche, le passage n’est pas immédiat : il fallait persévérer en moyenne une semaine, il y a un an, à tenter tous les soirs de trouver un moyen de traverser ; il faut trois semaines actuellement. Les candidats au passage outre-Manche, entrés en France par la Belgique ou l’Italie, sont donc, après leur long périple, bloqués dans ce sas. C’est cette situation, absurde, qui fut à l’origine du camp ouvert à Sangatte.

L'entrée du camp de « réfugiés »

Squatter pour (sur)vivre [BOUCLE avant]
A Calais, le 12.07.2014, l’occupation d’un bâtiment habité depuis plus de 48h a été rendue publique à l’issue de la manifestation de soutien aux personnes exilées. Cette marche avait pour objectif de (...)
15 juillet 2014

Lettre ouverte sur la situation migratoire à Calais et ses environs [BOUCLE avant]
Lettre ouverte à Monsieur le Premier ministre, Manuel Valls et Monsieur le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve sur la situation migratoire à Calais et ses environs, ainsi que sur le littoral (...)
10 juillet 2014

Appel à manifester en solidarité avec les exilés et contre les violences policières [BOUCLE avant]
A Calais, plus de 600 personnes migrantes sont à la rue sans aucun abri suite aux destructions de camps, aux expulsions de terrain et de squats qui se succèdent depuis plus d’un mois. Le 28 mai, (...)
8 juillet 2014

À Calais, une opération policière de plus sans aucune perspective pour les migrants ! [BOUCLE avant]
Les migrants sont encore un peu trop visibles à Calais, la maire et la préfecture viennent de les chasser de l’endroit où ces hommes, ces femmes et ces enfants avaient trouvé refuge après les (...)
2 juillet 2014

[retour en haut de page]

Dernier ajout : mercredi 17 janvier 2007, 16:03
URL de cette page : http://www.gisti.org/spip.php?rubrique48
Accueil du site > Dossiers > Exilé·e·s > Sangatte [2001-2002]