Quelque chose nous dit qu’en 2017 on aura (encore) besoin du Gisti...

Cher.e.s ami.e.s,

Fidèles du site web, vous suivez régulièrement les informations et idées qu’il diffuse.

Au cours de l’année 2016, vous avez pu lire de nombreuses publications du Gisti. Vous avez par exemple pu accéder aux différentes notes pratiques téléchargeables gratuitement : entre autres celle consacrée à La carte pluriannuelle, un titre créé par la loi du 7 mars 2016, celle portant sur Droit au séjour et violences familiales.

Les difficultés rencontrées par de nombreux exilé.e.s à la rue pour demander l’asile, en particulier depuis l’été 2015, nous ont incités à élaborer des fiches asile, regroupées dans une note pratique Demander l’asile en France, en langue française, mais également disponibles en ligne en 6 autres langues.

Vous avez pu suivre depuis 2014 les différentes étapes de l’élaboration de la dernière réforme de la réglementation sur le droit des étrangers, finalement adoptée le 7 mars dernier, et prendre connaissance de diverses analyses de ce texte auxquelles renvoie cette page du site.

Outre les informations actualisées sur le droit des étrangers en France, consultables via la rubrique textes et jurisprudences et via le « Ceseda du Gisti », vous avez pu vous tenir informé.e.s de l’activité du Gisti et des nombreux collectifs dont le Gisti est membre au travers de divers communiqués.

Vous avez également pu avoir recours à notre carte des collectifs de sans-papiers et permanences de soutien.

Enfin, vous avez pu lire des articles de la revue Plein droit, sept numéros ont été mis intégralement en ligne (n°88 à 95), ainsi qu’une sélection d’articles des numéros parus cette année.

Comme chaque année à la même époque, nous souhaitons vous rappeler que votre soutien financier est vital pour que le Gisti continue, de façon indépendante, son travail d’information, de formation et de lutte. La vie du Gisti, ses capacités d’agir, vous le savez, dépendent de ses forces militantes, mais bien sûr aussi des moyens financiers dont il peut disposer.

Le Gisti a d’autant plus besoin de ses donateurs et donatrices que son équilibre financier, toujours fragile, est bien sûr incertain dans le contexte politique que vous savez : le maintien des subventions de l’État n’est pas garanti, les soutiens financiers à la réalisation de projets sont aléatoires et les organismes – administrations, associations, entreprises – qui nous adressent des stagiaires en formation ou achètent nos publications ont eux aussi tendance à réduire leurs budgets dans ces domaines.

Si vous souhaitez apporter votre aide au Gisti tout en bénéficiant d’une déduction fiscale de 66 % de votre impôt sur le revenu au titre de l’année 2016 (un don de 150€ ne revient finalement qu’à 51 €), il vous reste encore deux semaines pour nous adresser vos dons.

Rappelons enfin que vous pouvez, pour plus de facilité, effectuer vos dons en ligne sur notre site web, quel que soit le mode de versement utilisé : www.gisti.org/don.

Paris, le 14 décembre 2016

[retour en haut de page]

Dernier ajout : mercredi 14 décembre 2016, 18:10
URL de cette page : http://www.gisti.org/spip.php?article5571